Rituel chaque jour compte affichages, carnet et exercices même dehors

Rituel chaque jour compte affichages, carnet et exercices même dehors

Il y a bien 6 ans que je pratique ce rituel qui aide les enfants à entrer dans la numération.

Cela leur permet de représenter les nombres en donnant du sens aux apprentissages.

Les enfants manipulent les représentations des nombres, puis ils les représentent sur TBI, leur ardoise ou dans leur carnet.

Au fur et à mesure de la pratique, ce rituel a beaucoup évolué et nous allons même le faire à l’extérieur à l’aide d’éléments de la nature.

Dans la pratique le chaque jour compte!

Soit c’est un travail collectif que je privilégie au début, soit un travail dans les attributions des tâches de la classe.

De façon collective :

Un enfant est désigné pour ajouter une paille.

Nous entourons le jour sur le champignon de 100.

La somme représentée en monnaie est placée dans le pot destiné à la trirelire.

  • Nous complétons les différentes affiches.
  • Les enfants sont invités à représenter le nombre à l’aide de matériel concret :

 ➡ pions, dés, abaque, boulier, multicubes, abaco, shématico, cartes à points (tactile ou non), oeufs, réglettes Cuisenaire, Montessori, objets divers, … Lire la suite

S’entrainer à lire des syllabes en imprégnation syllabique et TBI

Pourquoi s’entraîner à lire des syllabes en imprégnation syllabique et TBI ?

La méthode analytique qui nécessite le découpage du mot en phonèmes surcharge la mémoire de travail : phonèmes successifs, puis mémorisation et fusion pour l’obtention de la première syllabe, qu’il faut alors stocker, traitement
phonème par phonème de la deuxième syllabe, rappel de la première, fusion, stockage….

L’assemblage syllabique doit permettre de diminuer les efforts mnésiques. Lire la suite

Clic et lis pour des lectures interactives de syllabes

Pourquoi s’entraîner à lire des syllabes en imprégnation syllabique et TBI ?

Clic et lis pour des lectures interactives de syllabes

La méthode analytique qui nécessite le découpage du mot en phonèmes surcharge la mémoire de travail : phonèmes successifs, puis mémorisation et fusion pour l’obtention de la première syllabe, qu’il faut alors stocker, traitement
phonème par phonème de la deuxième syllabe, rappel de la première, fusion, stockage….

L’assemblage syllabique doit permettre de diminuer les efforts mnésiques. Lire la suite