Les textes adaptés pour les dys, une action indispensable !

Les textes adaptés pour les dys, une action indispensable !

Vous trouverez en lien tous les textes que j’essaie de rendre accessibles aux enfants en difficultés !

Mes découvertes sur la toile, les découvertes en neuro-sciences, en imagerie médicale et mes expériences au cours de ces  dernière années m’ont amenée à dire que :

Adapter est indispensable pour :

  • aider l’enfant à poser son regard grâce aux adaptations et à la syllabation;
  • diminuer la charge cognitive;
  • permettre à l’enfant d’entrer dans le monde de la lecture et d’y prendre plaisir. ➡ On le sait, motivation et plaisir sont les clés de l’apprentissage !
  • donner envie de lire, de prendre des livres, de s’intéresser à la littérature, de recourir au coin bibliothèque, d’avoir accès à la connaissance, de pouvoir poursuivre sa vie sans limitations,  d’acheter des livres et d’en créer !

Pourquoi partager mes adaptations :

➡ oui, tout ce travail en vaut la peine et le partage des ressources est indispensable !

  • ils seront des lecteurs de demain !
  • mes petits lecteurs en devenir me remercient de leur apprendre à lire par ce biais et par les jeux ! Oui, oui, ils me disent merci de les aider et qu’ils aiment à nouveau l’école, ainsi qu’apprendre !
  • c’est hyper motivant, hyper touchant et gratifiant de voir leurs premiers regards quand ils découvrent qu’ils peuvent lire ! Et je les reçois souvent à la limite de la faculté d’apprendre, qu’a notre cerveau dans l’apprentissage de la lecture !
  • certains ne voulaient plus apprendre à lire car lire était une véritable souffrance !
  • et toutes les raisons du cerveau au sujet de la positive attitude, de la bienveillance et du rôle de l’adulte envers l’enfant pour en faire un acteur de demain. Que nous soyons parents, grand-parent, enseignant, auteur, illustrateur, nous avons cette mission de leur donner accès à ce qui se crée par le biais de notre créativité et de notre amour !

Comment j’adapte ?

Voici ma carte mentale sur les conseils pour adapter.

Comment syllaber ?

J’utilise un logiciel !

Pour la syllabation, j’utilise le logiciel Dyslogiciel qui est mon préféré.

  • Les mots outils, à lire en une seule fois et qui reviennent beaucoup, comme parfois, plus, moins, … Sont en noir
  • Les monosyllabes sont en noir.
  • Les lettres muettes sont grisées
  • Les mots sont syllabées en deux couleurs contrastées : rouge et bleu.

: arrow:  Dyslogiciel

Vous avez aussi lire couleur que vous pouvez utiliser directement en ligne.
Je l’aime moins car il utilise trois couleurs et j’ai constaté que mes élèves ont plus de mal.

Lirecouleur en ligne

Il y a aussi le ruban de Manon qui est très bien et gratuit. il vous permet un tas d’adaptations et il est gratuit.
Vous le trouverez avec des lecteurs, des versions enfant, lycée et adulte.

Le ruban de Manon

Pour l’étude des sons, j’utilise ma palette des sons

Les sons sont tous associés à une couleur et dans cette couleur, on entend le son. Je vous explique tout celà dans un article, il suffit de cliquer sur l’image .

Attention ! ce qu’il faut éviter de faire à mon sens !

Si vous souhaitez mettre des sons en évidence dans un texte, évitez de syllaber. Trop de couleurs tue la couleur !

La police d’écriture !

Ah ! Là, ça se complique.
Il ne faut pas d’empattement.

Cursive ou script ?

Ma logique me conseille d’utiliser le cursif quand l’enfant doit écrire : cela évite la double tâche de devoir transposer d’une écriture à l’autre.
Je pense qu’il vaut mieux le cursif au départ pour le graphisme, ensuite, le script.
Je réserve le script aussi aux apprenant qui utilisent l’ordinateur.
Dans les faits, je propose les deux et l’enfant choisit.

Mes adaptations au fil du temps !

Voilà plusieurs années que j’adapte. Je n’ai  pas eu de modèle, j’ai cherché, discuté avec les enfants, pris une direction, puis une autre, en fonction des besoins et des demandes.

Pour cette raison, vous trouverez de meilleures et de moins bonnes adaptations.

La bonne nouvelle ! Vous pouvez me demander mes textes pour les adapter autrement.

 

Vous êtes auteur, éditeur et cette initiative ne vous plait pas.

Un message pour me le signaler suffit ! Je le retirerai de la liste, de suite !

Sachez que mon seul but est d’aider. Je  partage un travail indispensable aux apprentissages d’aujourd’hui !

Le tapuscrit est un outil dans lequel l’élève écrit, entoure des sons, souligne des mots, repasse, cherche des phrases, sépare des phrases, entoure des mots pour les différentes classes, …

Ce n’est pas possible dans un livre car nous devons enseigner le respect du livre ! De plus, lorsque ce livre est emprunté dans une bibliothèque par manque de moyens, je nous vois mal rendre le livre ainsi bariolé !

La bonne nouvelle pour l’édition du livre et pas la moindre, cela donne envie d’acheter des livres aux enseignants, aux parents, aux enfants. c’est souvent le cas. Lorsque nous avons travaillé le livre en classe, plusieurs élèves s’intéresse à ce livre et à d’autres de la même collection.

Il n’y a pas de livre syllabé dans le commerce.

Certains livres dits adaptés aux dyslexiques sont, à mon sens, juste bons à mettre à la poubelle ! Je n’en dirai pas plus. Juste que si on ajouté des ambages sous les syllabes, en dehors de la présence des enfants, cela ne les aide pas autant que la syllabation et je dirais que c’est un distracteur de plus.

Les enseignants qui trouvent des adaptations dys pour des livres sur un sujet donné, vont préférer prendre le livre déjà adapté pour soulager leur temps de préparation.

Vous souhaitez avoir accès à mon travail ?

Je suis d’accord de vous le partager gratuitement et sans retour.

Ma seule condition est que vous engagiez à posséder le livre dans votre classe.

Et si vous m’écrivez pour une demande, je voudrais que vous vous y engagiez en  écrivant votre message.

Vous souhaitez partager ?

Vous êtes comme nous, désireux de voir avancer tous les enfants, et il vous arrive d’adapter.

Ohhh, oui, cela prend du temps ! Et si vous partagiez vous aussi ?

Vous pouvez les envoyer et ils seront partagé en votre nom. Il y a un grand besoin ! Et oui, tous les partages sont bons ! Le vôtre aussi !

En partageant, on aide les enfants, les enseignants, les éditeurs, les auteurs, le monde …

Sans accès à la connaissance et à la lecture, il n’y aurait pas de lecteur et donc, ni librairie, ni auteur, ni éditeur!

Ensemble pour un monde juste et équitable !

Pour me contacter  ➡